Coup de cœur

coup-de-coeur1 (Copier)

« Udzima »

Uudzima

Udzima a été créé par un groupe de jeunes ambitieux qui ont lancé leur activité il y a tout juste un an. Leur but est de mettre leurs compétences d’ingénieurs au service de l’intérêt général et des causes humanitaires.

Pouvez-vous vous présenter ?

Nous sommes les fondateurs de l’entreprise Udzima  (Djoumoi Mohamed, Rachid Derkaoui, Idrissa Cisse et Ben Afane Madi). Nous sommes issus d’une formation d’ingénieurs dont un est toujours étudiant, âgés de 24 à 26 ans. Comme vous pouvez le voir, nous sommes issus d’origines différentes : il y a deux comoriens, un algérien et un malien. Le choix du mot « Udzima » reflète bien cette diversité et notre état d’esprit.

Que veut dire « Udzima » ? Y-a-t-il une signification, un concept précis ?

Udzima est un mot comorien qui signifie « Union ». Derrière ce nom, il y a tout un concept que nous souhaitons mettre en place. En effet, nous avons imaginé dès le départ cette société comme étant un groupe. Nous souhaitons mettre en commun différentes activités permettant de répondre aux différents besoins aux Comores au sein d’un même groupe avec une vision et une éthique commune.

Comment vous est venue l’idée de créer Udzima qui est un projet ambitieux ?

L’idée de créer Udzima est venue suite à l’intention de vouloir tout simplement faire du bien autour de nous… de servir l’intérêt général. En effet, ayant acquis de nombreuses compétences, nous avons souhaité les mettre au profit du bien que nous pourrions faire avec. Suite à cela, Djoumoi a effectué un séjour aux Comores. Ce voyage lui a permit de se rendre compte des manques qu’il pouvait y avoir. Nous avons donc décidé de s’attaquer à la problématique de l’eau, un des premiers besoins primaires.

Expliquez-nous, pour les novices comme nous, comment fonctionne votre système de pompe hydraulique ?

C’est très simple. La plupart des maisons comoriennes sont équipées d’une citerne ou d’un réservoir où l’eau est stockée. Udzima vient distribuer cette eau dans toutes les pièces de la maison. Pour ce faire, nous utilisons une pompe hydraulique qui va faire le lien entre la citerne et le réseau de plomberie que nous réalisons également.

Udzima est une entreprise sensible aux causes humanitaires, racontez-nous…

Oui. En effet comme nous l’avons dit au début, le premier objectif derrière la création de cette entreprise, fut l’envie de faire du bien, de se rendre utile aux autres, ainsi, nous avons une sensibilité toute particulière pour les causes humanitaires. C’est la raison pour laquelle, en plus des maisons privées que nous équipons, nous participons à des projets de développement tels que des écoles (des « madrassas ») ou bien des dispensaires afin de les équiper au mieux, leur permettant d’avoir accès à l’eau facilement et en toute sécurité.

Vous parlez de « Groupe Udzima », quels sont les services ou projets à venir ?

L’équipe d’Udzima travaille sans relâche afin de trouver des solutions aux problématiques présentes sur l’archipel pour l’instant. C’est pour cela que nous avons de nombreux projets que nous développons. Il y a d’une part les solutions énergétiques grâce à des panneaux solaires permettant d’être autonome en énergie (le projet est finalisé et nous proposons déjà cette option). Mais nous avons de nombreux projets tels que la potabilisation, l’agriculture ou le transport que nous aimerions développer afin de proposer les meilleures solutions possibles.

Pour finir, recherchez-vous à agrandir votre équipe? Ou des investisseurs potentiels?

Dans notre volonté de développement, toutes les compétences ayant notre vision éthique qui permettront de développer notre activité sont bien évidemment les bienvenues. Pour ce qui est des investisseurs, il n’est pas à l’ordre du jour d’en rechercher. En effet nous avançons à notre rythme selon nos moyens et ça nous va très bien pour le moment.

Merci pour votre dynamise Udzima, on vous souhaite une bonne continuation pour la suite.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

7 commentaires

  1. Chams dit :

    Sakina M’sa une femme pleine d’ambitions, bravo!

  2. Karima dit :

    Merci Focus Océan Indien pour cet article et BRAVO à l’association AMTC pour l’initiative!

  3. Jasmine dit :

    Très belle initiative! Cela prouve bien qu’on peut entreprendre même quand on est « jeune » ou étudiant. Merci à Udzima.

  4. Naya dit :

    Excellent traiteur, j’adore! Je vous recommande Massiwani!

  5. Moodin dit :

    excellent article… les perspectives sont bonnes pour la la région…

  6. moutache dit :

    pas mal l’article sur la plateforme de l’océan indien. Jaime beaucoup l’ambition que porte votre projet.

  7. Maria dit :

    Excellent concept, J’adore! Merci OSÈ d’avoir osé! lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *