Coup de cœur

 

coup-de-coeur1 (Copier)

« Association AMTC »

Il y a six mois était inauguré le Grand Mémorial : une opération qui visait à numériser et à indexer les fiches de renseignements civils et militaires des 8,5 millions de soldats de la guerre 1914-1918. De nombreux soldats venus des îles de l’océan indien (malgaches, réunionnais, mauriciens et comoriens) ont participé & combattu pour la France. Focus Océan Indien a rencontré l’une des associations qui milite pour commémorer la mémoire de ces soldats disparus.

 

Pouvez-vous présenter votre structure ?

L’AMTC (Amicale pour la Mémoire des Tirailleurs Comoriens) a été créée le 21 septembre 2013.

L’importance numérique des Comoriens en France est grande : environ 500 000 personnes, celles vivant dans les DOM-TOM et celles qui, françaises ou comoriennes résident dans les principales agglomérations de l’Hexagone, dont historiquement Marseille, Dunkerque, La Courneuve.

Il a semblé très utile, pour répondre à un vœu souvent exprimé, de faire apparaître l’héroïsme courage des soldats venus de l’Archipel (les quatre îles des Comores y participent) et dont personne ne sait rien, du fait que de 1912 à 1946 les Comores n’étaient que de simples possessions de Madagascar, et ainsi privées de parole.

L’engagement des soldats comoriens enrôlés à l’époque, dans un bataillon malgache ou dans le bataillon Somali est resté méconnu de nos compatriotes. Alors il s’agit pour nous, aujourd’hui d’initier et d’amorcer dans la dignité et le respect de nos pères des lieux de fidélité dédiée à leurs souvenirs.

Honorer, pour ne point oublier les sacrifices de ces soldats venus de si loin et qui se sont sentis humainement et tragiquement si proches dans les tranchées et les combats à côté de leurs frères d’armes, voila le but poursuivi par l’amicale pour la mémoire des tirailleurs Comoriens.

La pose d’une stèle à la mémoire des tirailleurs, a constitué par son caractère hautement symbolique, la mémoire commune permettant à chacun de nos compatriotes, aux jeunes générations en particulier, de s’approprier ces évènements, si intimement mêlée entre nos deux pays.

 

Quelles sont vos missions ?

  • Contribuer à la connaissance de l’histoire des tirailleurs comoriens
  • Commémorer la mémoire de ces soldats qui ont combattu et sont morts pour la France durant les deux guerres mondiales
  • Leur rendre toute la place qui leur est due dans la mémoire collective nationale.

 

Quelles sont vos projets à venir ?

  • Dans la continuité du chemin de mémoire que nous avons ouvert le 19 juillet 2014 à Cuts et à Ourscamp (Oise) en dévoilant une stèle portant les noms des 21 Tirailleurs Comoriens morts pour la France lors des combats de juin et d’août 1918, l’AMTC s’est joint aux différentes autorités civiles et militaires pour déposer une gerbe à la stèle de la libération du Verdon-sur-mer et au mémorial du front du Médoc de Soulac-sur-mer, le samedi 18 avril 2015. 7 noms de comoriens ont été répertoriés.
  • Organisation d’une visite à Cuts et Ourscamps (lieux où ont été inauguré le 19 juillet 2014 les stèles en hommage soldats comoriens pour la France) pour les jeunes, avec une sensibilisation en amont sur la connaissance de cette partie de l’histoire.
  • Partenariat avec la ville de Sarcelles, pour l’inauguration d’une stèle en hommage aux tirailleurs africains.
  • Nous aimerions sur le long terme inauguré une stèle aux Comores.

 

Quel message voulez-vous faire passer auprès des jeunes, de la communauté comorienne et des français?

La transmission de cet héritage de mémoire aux jeunes générations permet de mettre en lumière le sacrifice effectué par leurs ainés pour la paix. Ce sacrifice doit donc rester vivant dans nos cœurs pour ne jamais oublier et participe activement à la construction identitaire pour mieux appréhender l’avenir.

Le jeune français d’origine comorienne doit être fier de se passé, être un maillon fort de cette chaine d’union patriotique et mémorial, et lutter tous les jours contre l’oubli !

Voici quelques images de la cérémonie du 19 juillet dernier!

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

7 commentaires

  1. Chams dit :

    Sakina M’sa une femme pleine d’ambitions, bravo!

  2. Karima dit :

    Merci Focus Océan Indien pour cet article et BRAVO à l’association AMTC pour l’initiative!

  3. Jasmine dit :

    Très belle initiative! Cela prouve bien qu’on peut entreprendre même quand on est « jeune » ou étudiant. Merci à Udzima.

  4. Naya dit :

    Excellent traiteur, j’adore! Je vous recommande Massiwani!

  5. Moodin dit :

    excellent article… les perspectives sont bonnes pour la la région…

  6. moutache dit :

    pas mal l’article sur la plateforme de l’océan indien. Jaime beaucoup l’ambition que porte votre projet.

  7. Maria dit :

    Excellent concept, J’adore! Merci OSÈ d’avoir osé! lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *