Les Seychelles

Aux Seychelles, vous trouverez une société multiethnique d’environ 88 000 habitants reflétant les différents univers et habitudes culturelles. Cette population multiculturelle s’est créée au fil du temps en partageant cet environnement incroyable.

À différentes époques de l’histoire, des peuples africains, européens et asiatiques sont venus aux Seychelles, apportant avec eux, leurs traditions et leurs coutumes, qui contribuèrent au dynamisme du mode de vie et au charme de la culture seychelloise. Un mélange de peuples, de cultures et de religions qui fait la richesse des Seychelles. Des influences que l’on retrouve dans des domaines, tels que l’art, la cuisine, la musique, la danse et l’architecture. Les multiples créations des artistes locaux continuent à rendre hommage au contexte multi-ethnique de leurs îles, qui constitue l’héritage des diverses influences qui les ont nourries.

La plupart des Seychellois parlent aussi l’anglais et le français comme langues secondes. Le français est restée une langue valorisée pour les grandes circonstances importantes de la vie comme les demandes en mariage, les avis de décès, (…etc.), mais aussi pour les médias écrits, la lecture en général et l’affichage commercial. Après le créole, le français est la langue la plus utilisée. De façon générale, c’est la langue de la culture occidentale. On compte moins de 1000 Franco-Seychellois. Quant à l’anglais, c’est la langue de l’administration, du commerce, des affaires internationales et souvent de la télévision. Les Anglo-Seychellois comptent pour moins de 2000 personnes. Quelques petites communautés parlent le malgache, une langue de la (famille austronésienne) ou des langues originaires de l’Inde. Dans la vie quotidienne, à peu près tout le monde dans l’archipel parle le français, l’anglais et même le «franglais», mais c’est «en kreol que ça se passe» dans les communications informelles entre Seychellois. Le catholicisme est la religion pratiquée par 90 % de la population seychelloise.

La gastronomie

La cuisine créole est à l’image de la diversité ethnique des Seychelles, un riche mélange des subtilités et nuances de la cuisine française, de l’exotisme des plats indiens et des saveurs piquantes de l’Orient. Les recettes seychelloises sont principalement élaborées à base de poissons frais et de fruits de mer. Poissons ou poulpes grillés arrosés de sauce pimentée, de gingembre et de purée d’ail et le kari poul, préparé avec du lait de noix de coco accompagné de chatinis, sont des spécialités locales incontournables.
Tous les plats sont généralement relevés d’épices: cannelle, muscade, gingembre, cardamone,… et accompagnés de fruits, légumes et patates douces. Les bananes, de toutes sortes, sont également très présentes dans la gastronomie seychelloise, bouillies, frites au lait de coco, on les retrouve dans le kat-kat mélangées avec du thon et du lait de coco.

La musique

La musique et la danse créoles ont des origines africaines, malgaches et européennes, avec des rythmes traditionnels accompagnés de tambours et d’instruments à cordes, aujourd’hui agrémentés de violon et de guitare. Il y a plusieurs sortes de danses traditionnelles aux Seychelles, la plus populaire, le Sega, est une danse régionale de balancement des hanches qui exprime autant la douleur que la sensualité des africains arrachés à leur terre. La Moutia, une danse érotique originaire des esclaves africains d’antan, et le Kanmtole, une danse classique de l’héritage européen, rappelant le quadrille écossais ou la contredanse française.
Le folklore des Seychelles s’est transmis par la voie orale avant de trouver des voies d’expression dans les médias contemporains. Les fables et histoires populaires circulent encore aujourd’hui et continuent de jouer un rôle de transmission des règles et des conseils, une sorte de mode d’emploi pour vivre agréablement dans les îles.