Focus sur Diego Suarez de Madagascar!

Diego Suarez - Antsiranana

Diego Suarez – Antsiranana

Etat insulaire, Madagascar est la quatrième plus grande île du monde (après le Groenland, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Bornéo). Longue de 1 580 km et large de 580 km, la grande île couvre une superficie de 590 000 km². Madagascar est entouré par d’autres îles et archipels dont l’île Maurice, les Seychelles, l’archipel des Comores et La Réunion. Le pays compte six grandes régions («faritany»), qui s’articulent autour des villes portant le même nom que la province: Antananarivo ou Tananarive ; Antsiranana ou Diégo-Suarez ; Fianarantsoa ; Mahajanga ou Majunga ; Toamasina ou Tamatave et Toliara ou Tuléar.

Antsiranana est la plus grande ville du Nord, c’est également la plus francophone de Madagascar. Elle compte actuellement  257 163 habitants, et ses habitants s’appellent les Antsiranais. Située au fond d’une magnifique baie, la ville a été découverte par les deux  navigateurs portugais, Diego Diaz et Fernando Suarez en 1500 d’où le nom de Diego-Suarez. Cette baie est d’ailleurs réputée pour être la deuxième plus belle du monde pour sa superficie, après celle de Rio de Janeiro. La baie de Diego-Suarez est, en réalité, un îlot rocheux d’origine volcanique, nommé le Pain de Sucre et considéré comme un lieu sacré. Elle est composée de quatre anses de plus petite taille :

– la baie du Tonnerre ;

– la baie Andovobatofotsi (ou « baie des Cailloux Blancs ») ;

– le Cul-de-Sac Gallois ;

– la baie Andovobazaha (ou « baie des Français »)

Antsiranana est un port de commerce, de pêche, un port militaire et le site d’un grand chantier naval. Ce port servait de base à la flotte française de l’Océan Indien qui est un lieu stratégique (à cause de la proximité avec les côtes africaines, de l’archipel des Comores et l’archipel des Seychelles) expliquant le vif intérêt des forces françaises pour le site durant la colonisation. Puis le port fut transformé en chantier de construction et de réparation navale. C’est le troisième port de Madagascar. L’architecture d’Antsiranana rappelle plus d’un demi-siècle de présence de l’armée française. Avec ses bâtiments militaires, l’Hôtel de la Marine et les artères rectilignes, parallèles et se coupant à angle droit sont là pour témoigner de ce proche passé.

Carrefour chargé d’histoire, la ville compte de nombreuses communautés, pour la plupart commerçantes, aux origines diverses : Yéménites, Somaliens, Comoriens, Arabes, Chinois, Indo-Pakistannais, et Français cohabitent avec les populations Antakarana et Sakalava

Quelques sites à visiter:

La plage mythique de Ramena, protégée par un récif corallien, qui s’ouvre sur l’océan Indien par une passe large de 600 m. Les baies des Dunes, des Pigeons, d’Emeraude, le Windsor Castle… Des environs riches en lieux de randonnées sur la Montagne d’Ambre et ses divers lacs de cratère où vivent des crocodiles. Vous pourriez aussi visiter les réserves marines de Nosy Hara ainsi que des sites exceptionnels comme la réserve spéciale d’Analamera culminant à une altitude de 646 m, la montagne des Français à 426 m, le Windsor Castle à 391 m et le massif de Tsaratanana qui culmine à 2 874 m et le Parc national d’Ankarana avec ses fameux « tsingy ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *