« Fihavanana », l’entraide malgache

fihavananaLe fihavanana est une forme de lien social valorisé dans la culture de Madagascar s’apparentant à l’entraide et à la solidarité. Cette valeur constitue un principe de base de la vie collective à Madagascar. Le fihavanana peut se résumer en un « art de vivre ensemble », en harmonie. « Havana » qui signifie parent, ami, allié, et fihavanana répond à la définition de parenté, d’amitié, de bonnes relations. 

Il est aussi utilisé pour décrire un lien de sang. Le terme « Mpihavana » qui est mot un dérivé, qui désigne des personnes membres d’une même famille. C’est une idée très abstraite qui a pourtant des applications très concrètes dans la vie de tous les jours des Malagasy car c’est le nœud autour duquel s’articule la vie de la société dans tout le pays. Il s’agit de savoir vivre ensemble malgré les différences ethniques, les écarts de génération, les points de vue divergents, le fihavanana est présent.

Le Malgache partage le même aina avec ses parents (havana), avec ses ancêtres, avec le « Zanahary » (c’est l’effet du fihavanana par la généalogie) ; le Malgache partage le même aina avec son terroir, avec ses cohabitants, avec le « Zanahary » (c’est l’effet du fihavanana par la résidence). Robert Dubois, 2002, l’identité malgache: la tradition des ancêtres. Ed. Karthala.

Le fihavanana est d’ailleurs explicitement cité comme tel dans le préambule de la Constitution de la Troisième République malgache: « Résolu à promouvoir et à développer son héritage de société pluraliste et respectueuse de la diversité, de la richesse et du dynamisme de ses valeurs éthico-spirituelles et socioculturelles, notamment, le fihavanana et les croyances au Dieu Créateur ».

Le fihavanana à Madagascar est un système de règles, normes et coutumes qui régissent la dynamique de la société locale, édictent les comportements interpersonnels, les modes de sociabilité et les stratégies anti-risque.  Aujourd’hui encore ces valeurs d’entraide et de respect sont transmises, car c’est un héritage précieux qui se transmet de génération en génération. Le fihavanana porte aussi son influence sur le processus d’entreprendre et de création d’entreprise des dernières générations.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *