Focus on

loupeFocus on « le fondateur de Seaview, 1ère agence de communication aux Comores »

Fondateur de Seaview

Fondateur de Seaview

 

Mahamoud Ali Ahmed, élu Meilleur Jeune Entrepreneur en 2013, revient sur son parcours atypique notamment sur la création de son agence de communication.

 

 

Quand as-tu décidé de te lancer dans l’entrepreneuriat ?

Fraichement diplômé de la Sorbonne-Nouvelle, j’ai décidé de rentrer aux Comores en 2003 pour me faire ma place au soleil. Cela peut prêter à sourire mais dans l’esprit mais c’est réellement ce qui m’a motivé.

De plus, je trouvais l’aventure et les défis plus intéressant à relever aux Comores qui est un terrain vierge plutôt que sur un terrain déjà établi dans le sens où la communication en France était un terrain balisé donc il m’était plus difficile de me faire connaître ou faire reconnaître mes compétences même si au final la problématique reste la même.

Ainsi mon premier combat a été de faire accepter la communication dans son ensemble, dans sa forme de concept et non pas uniquement comme outil publicitaire comme ce fut le cas quand j’ai lancé Seaview. J’ai du faire énormément de sacrifices pour me faire comprendre non seulement auprès des entreprises que je démarchais mais aussi auprès de ma famille qui ne comprenait pas que mon métier ne rapporte pas d’argent. Je voulais surtout montrer qu’on pouvait faire les choses autrement et que pour réussir quelque chose il fallait être patient, j’ai emprunté des chemins détourné mais pas nécessairement étranger à mon domaine.

Comment as-tu fait pour t’imposer ?

Ma formation s’orientait plus vers les médias puisque c’est à çà que je me destinais mais pour réussir je me suis appuyé sur ma passion et choisis de mettre en avant mes capacités et mes talents dans la communication événementielle pour me faire connaître et m’imposer.

C’est comme çà que j’ai commencé en organisant le concert de Slai puis par la suite Magic System, Marvin, Teeyah, Marysa, Krys, Kim, Stony, Sexion d’Assaut, Rohff pour les divertissements pour m’amener vers l’organisation de Salons professionnels comme par exemple à l’UCCIA pour le 10ème Forum Économique des Îles, organiser une exposition pour l’AFD ou à organiser la communication du BIT pour le passage de son Directeur Régional plus récemment aux Comores, donc comme vous pouvez le voir la tâche était ardue mais avec une bonne équipe de professionnels tout est possible. D’ailleurs cela a failli me porter préjudice car on me casait uniquement dans ce domaine, j’ai donc du redoubler d’efforts pour faire accepter mes autres compétences et celle de mes collaborateurs pour fournir un service plus pointu d’années en années et me faire une place auprès de mes pairs dans le monde entrepreneurial (Exim Bank, Ray Construction, Nouveautés, MODEC, Naifa, Secret de beauté…) mais aussi auprès des institutions (UNDP, SGP, BIT, UCCIA, FAO, UE, AFD..) avec lesquels je devais travailler pour faire ressortir le côté conseil et accompagnement des entreprises dans leurs développement.

C’est quoi le secret ?

Au final, sans réel moyens pour démarrer, le plus important c’est de croire en son projet, se préparer, constituer un réseau qui permettre de rebondir et d’imposer ses idées là où on s’y attend le moins.

Rien d’extraordinaire en somme car ce sont des éléments qu’on vous demandera de prendre en compte partout où vous voulez vous lancer mais qu’on a tendance à oublier quand on se dit qu’on rentre chez soi et que c’est un terrain connu.

Or c’est là que réside le piège principal car quelque soit le milieu que vous pensez maitriser, l’entreprise évolue très vite tout comme la société qui est en perpétuelle mutation, du coup on peut se perdre dans cette évolution sans qu’on s’en rende compte.

Le mot de la fin ?

Si je devais retenir une seule chose de mon expérience, cela se résumerait en une citation de Ralph Waldo Emerson  « La confiance en soi est le premier secret du succès ».

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9

9 commentaires

  1. Jes dit :

    Conquise par Vaya Lesso! Les photos sont belles et j’adore ce mariage ethnique!

  2. Linou dit :

    « Namujé » Une belle façon de mettre en avant les Comores.

  3. mouss dit :

    J ai eu affaire a toi lors des fiançailles de mon fils et tout le monde a été conquis par ton travail.
    Soigneux, précis, professionnel et bien entendu par ta personnalité et ta gentillesse.

  4. Farida dit :

    Merci à focus ocean indien de mettre en avant les jeunes entrepreneurs comoriens et bravo à seaview

  5. félicitations bienfaisant article passionné mais génial !. J’ai largement aimé et aussi n’hésiterai jamais à le partager , c’est pas mal du tout!

  6. Didier dit :

    Excellent Focus sur une production qui met l’accent sur le vita malagasy malgache. Une gamme de qualité au parfum de la grande île… On aime et on redemande…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *