Focus on

loupeFocus on  « Mon tatouage au henné »

Ù?kuµŸÚ^žéK2’:zË«’!8˜©.HSÚäé

Focus Océan Indien vous fait découvrir une talentueuse artiste qui manie l’art de tatouer au henné.

Interview

Peux-tu te présenter rapidement ?

Je m’appelle Lina Hossany, 27 ans, née à Paris d’origine Mauricienne, je vis en Seine Saint Denis. Je travaille dans le domaine de la communication et du e-commerce la semaine. Le week-end, je suis tatoueuse au henné! J’ai obtenu mon certificat en « Art design Henna » au « centre culturel islamique » à Port-Louis afin de me professionnaliser.

 

Quand as-tu décidé de lancer ta propre activité ? Est-ce une passion avant tout ?

Je suis auto entrepreneur depuis Juin 2012 mais cela fait plus de 7 ans que je dessine au henné. Le henné est avant tout une passion, il y a quelques années c’était un passe-temps, aujourd’hui j’anime des ateliers henné lors de fêtes, mariages, dans des centres d’animations (…).
C’est grâce à l’encouragement de mes proches que je me suis lancée en créant mon site, en postant quelques photos…J’ai choisi d’appeler ma société « mon tatouage au henné » car je mets un point d’honneur à respecter les envies de mes clients en y ajoutant une touche « made in Lina »! Je me déplace à domicile mais je reçois également chez moi.

 

Parle-nous de ton activité !

Je dessine des tatouages au henné naturel sur la peau. Je fais également des « tatouages pailletés » réalisés une colle cosmétique qui dure 1 à 2 jours. Je dessine aussi sur des bougies au henné ou avec de la peinture . Je participe régulièrement à des marchés de créateurs. J’aime dessiner aussi bien des motifs traditionnels que des motifs tribaux. En termes de produits, j’utilise du henné naturel provenant de l’Ile Maurice. Ce henné est préparé par le plus grand institut de l’île qui utilise une technique ancestrale. Y est ajouté au henné, du citron, du sucre, du menthol poivré, du camphre et plusieurs huiles essentielles dont le « cajeput ». Le rendu varie selon le type de peau, plus on a la peau chaude plus le henné sera foncé. D’ailleurs je voudrais mettre en garde les personnes qui veulent à tout prix mettre du « henné noir ». Le henné noir n’existe pas, c’est un produit très toxique pour la peau et qui est en plus interdit en France. Ce liquide pénètre dans la peau contrairement au henné qui lui colore la peau.  Il y a quand même une solution c’est de demander à se faire tatouer à l’encre de jagua.

 

Parle-nous de l’île Maurice!

L’île Maurice, de part sa très grande diversité, mélange les traditions et les cultures. Cette nature multiculturelle permet à l’île d’être l’une des destinations favorite des voyageurs du monde entier et j’en suis très fière. Depuis l’âge de 4 ans, je vais régulièrement à Maurice. C’est ma tante Ackleema.J, professionnelle des tatouages au henné (dit mehendi), m’a transmis cette passion et surtout son savoir-faire. D’ailleurs elle enseigne « l’art du mehendi » mais également la peinture sur toile et sur divers objets au « centre culturel islamique » de Port-Louis où j’ai eu mon certificat.

 

As-tu des partenariats ?

Je travaille avec Sobany Decor, une société qui s’occupe des décorations de salles pour tous types d’événements et ShiNails qui s’occupe des ongles et fait du « nail art ». Je travaille aussi régulièrement avec les mêmes centres (Foyer résidentiel, centre d’animations).

 

Quel est la prochaine étape pour « mon tatouage au henné » ?

Continuer les foires et marchés de créateurs et pourquoi ne pas devenir formatrice ? J’ai eu pas mal de demandes qui me poussent sérieusement à préparer ce projet.
Les dessins traditionnels n’ont plus aucun secret pour moi. Par contre il me faut plus de concentration et de temps pour réaliser d’autres motifs afin d’innover dans mon domaine mais c’est ce que j’aime particulièrement : faire que chaque création soit unique !

Voici quelques unes de ces créations!

mon-tatouage-au-henne-naya-1

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9

9 commentaires

  1. Jes dit :

    Conquise par Vaya Lesso! Les photos sont belles et j’adore ce mariage ethnique!

  2. Linou dit :

    « Namujé » Une belle façon de mettre en avant les Comores.

  3. mouss dit :

    J ai eu affaire a toi lors des fiançailles de mon fils et tout le monde a été conquis par ton travail.
    Soigneux, précis, professionnel et bien entendu par ta personnalité et ta gentillesse.

  4. Farida dit :

    Merci à focus ocean indien de mettre en avant les jeunes entrepreneurs comoriens et bravo à seaview

  5. félicitations bienfaisant article passionné mais génial !. J’ai largement aimé et aussi n’hésiterai jamais à le partager , c’est pas mal du tout!

  6. Didier dit :

    Excellent Focus sur une production qui met l’accent sur le vita malagasy malgache. Une gamme de qualité au parfum de la grande île… On aime et on redemande…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *