Rodrigues, petite sœur de Maurice.

Rodrigues

Rodrigues

Une île longtemps oubliée, restée à l’écart des grands flux touristiques. L’île Rodrigues fait partie de la république de Maurice et se trouve à un peu plus de 600 km au nord-est de l’île Maurice. Rodrigues abrite une population d’environ 38 000 personnes. Elle doit son nom au navigateur portugais Don Diego Rodriguez à qui l’on attribue sa découverte en 1528. Mais la découverte de Rodrigues est en réalité bien antérieure au XVIe siècle. Entre le Xe et le XIe siècles, les îles des Mascareignes (La Réunion et l’île Maurice) étaient régulièrement visitées par les Arabes. Comme les autres îles, Rodrigues est d’origine volcanique. Celle-ci serait la plus âgée des trois îles avec plus de 10 million d’années d’existence.

Rodrigues, terre sauvage de 20 km de long sur 10 de large, a du relief avec son « Mont Limon », le plus haut point de l’île culminant à 350 m et un immense lagon turquoise de 200 km2 qui ceinture l’île. Une surface deux fois supérieure à celle des terres émergées. Comme l’île est située dans l’hémisphère Sud, les saisons sont inversées. L’été, qui est chaud et humide, dure de novembre à avril avec des températures entre 28 et 35°C.

D’inspiration à la fois africaine et bretonne, le folklore rodriguais est très proche de ses racines, de cet héritage métissé. Le tambour chante l’Afrique alors que les influences européennes se retrouvent dans la rythmique. Le créole rodriguais est la langue de tous les rodriguais même si la langue officielle de l’île autonome est l’anglais comme à l’Île Maurice. La langue est un peu différente du créole mauricien qui a subi beaucoup d’influence asiatique.

A Rodrigues, on peut pratiquer la randonnée, la découverte, avec quelques excursions comme la réserve de tortues, la plongée sous-marine sur des sites quasi vierges, l’île possède aussi de jolies plages et criques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *