Les fleurs d’Ylang-Ylang: beauté de la nature

L‘Ylang-ylang, appartenant à l’espèce Cananga, a été importé au début du 20ème  siècle en 1909 par les colons français, qui ont amené la fleur des Philippines. Il a été introduit dans pratiquement toutes les îles tropicales du Pacifique (Polynésie, Mélanésie, Micronésie, Nouvelle-Calédonie, Hawaï…) au nord de l’Australie, en Thaïlande, au Vietnam, dans l’océan Indien (Madagascar, Comores, Mayotte, Réunion, Maurice), dans les Caraïbes et au Costa Rica.

La fleur d'Ylang-Ylang

La fleur d’Ilang-Ylang

 

 

 

 

 

 

Le climat de l’archipel des Comores s’est marié à merveille avec la plante, cultivée sur les quatre îles. Les résultats se sont révélés surprenants combinée au souffle des alizés, l’action du volcan Karthala donnant naissance à une fleur dont les qualités sont nettement plus intéressantes que les autres espèces d’Ylang-ylang. Elle atteint le degré le plus élevé de la plante, puisque son huile essentielle réunit les vertus inhérentes à la plante à une proportion supérieure à la moyenne. La qualité de l’Ylang-ylang des Comores est scientifiquement vérifiée et prouvée par l’IFRA. L’organisme qui regroupe les plus grands parfumeurs mondiaux, a réalisé l’étude chromatographique vérifiant que les composés de la fleur d’ylang des Comores ainsi que sa correspondance aux normes de qualité. L’huile essentielle d’ylang-ylang est très prisée par la parfumerie : on la trouve dans des parfums comme Chanel 5, Bois des Iles, ou Amber Ylang Ylang d’Estée Lauder.

Avec 50 à 70 tonnes d’essence, les Comores tiennent le rang de premier producteur mondial. La production malgache se situe dans une fourchette de 15 à 20 t. par an. A l’échelle mondiale, les Comores représente plus de 60% de la production globale dans la filière de l’Ylang-ylang.

Comment se fait la production?

Les fleurs d’Ylang-Ylang sont cueillies à la main, matures. Sa qualité dépendra de la rapidité de la cueillette et de l’acheminement vers la distillerie. La distillation de la fleur fraîche d’ylang-ylang se fait à l’eau dans des alambics qui permettent d’extraire une huile essentielle en plusieurs fractions. La distillation dure de 12 à 20 heures, les meilleures fractions étant recueillies dans les deux premières heures.

ylang-ylang-sourcing-on-the-comores

Cueillette à la main

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *