Petit aperçu de la cuisine réunionnaise

Rougail Saucisse

Rougail Saucisse

Les parfums de vanille, de rhum et de fruits mettront en éveil les sens des aventuriers de passage sur l’île de la Réunion. La cuisine réunionnaise reflète la population de l’île : métissée. En effet, elle est un mélange des traditions culinaires amenées par chacun des immigrants successifs qui sont venus s’installer sur l’île à l’instar des Malgaches, des Africains de l’est mais aussi des Indiens et des Chinois.

La cuisine créole est riche en matière de goûts et on y rencontre d’ailleurs plusieurs styles culinaires. La Réunion offre une gamme de recettes exotiques, le fruit de la combinaison des cuisines indienne, chinoise, française, malgache et africaine, un véritable bonheur pour les papilles qui ravira d’ailleurs les sens des voyageurs en vacances sur l’île. La cuisine réunionnaise, comme sur la plupart des autres îles de l’Océan Indien, est très épicée et de ce fait relativement vivifiante. Les épices les plus couramment utilisés sont le poivre, la cannelle, les clous de girofle, la noix de muscade, la cardamome, la coriandre, le fenugrec, le cumin, le combava, le gingembre, le curcuma et le safran.

 

Quelques spécialités de l’île

Le « cari » est le plat créole par excellence. De nombreux ingrédients sont mijotés ensemble pour donner à ce plat son authenticité. A la viande, à la volaille, au poisson ou autres fruits de mer tels que les crevettes, les langoustes, le thon et autres, qu’on aura pris soin au préalable de faire frire dans de l’huile de tournesol seront rajoutés tomates, curcuma, clou de girofle et gingembre, le tout assaisonné par des épices indiennes. Le cari est servi généralement avec du riz et des légumineuses.

Le rougail saucisse est aussi une spécialité qui est très apprécié et dont la recette a d’ailleurs été reprise par les chefs du monde entier. Pour sa préparation, il faut d’abord faire roussir les saucisses, fraîches ou fumées, après les avoir fait dessaler (pour cela, les faire bouillir dans l’eau et les piquer à plusieurs endroits, les égoutter ensuite). Ajouter ensuite des oignons finement hachés, du piment vert et des tomates concassées ou les gros piments taillés en julienne, au choix. Il faut une vingtaine de minutes environ pour terminer la cuisson jusqu’à obtenir une belle sauce réduite. On peut aussi de la même manière préparer la recette du rougail z’andouille ou du rougail boucané.

L’espadon massalé quant à lui se prépare comme suit : il faudra tout d’abord faire frire les morceaux d’espadon découpés en gros dés dans de l’huile bouillante durant deux bonnes minutes. Ensuite il faudra faire revenir les oignons émincés et ajouter le mélange de sel, ail et piments pilés. Ajouter par la suite les morceaux de tomates, le thym et le massalé et faire cuire le tout pendant trois minutes. Enfin ajouter les espadons et un demi-verre d’eau et laisser sur le feu dix minutes afin d’obtenir une sauce bien onctueuse. Ce plat est à déguster avec du riz blanc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *